96% des automobilistes ont un bonus et 61% bénéficient du bonus maximum. Les clauses dites de réduction-majoration ne sont pas évidentes. Tour d’horizon et visite guidée.

Les sinistres qui ne sont pas pris en compte : Si vous faites jouer votre garantie « dommages » parce que votre voiture a brûlé, a été volée, qu’elle a été endommagée en stationnement sans tiers identifié ou que son pare-brise et/ou ses glaces ont été brisées, ces différents sinistres seront sans conséquence sur votre coefficient de bonus. Au pire, votre assureur pourra vous retenir le montant de la franchise prévue aux conditions particulières de votre contrat.

Le principe du Bonus-Malus

Le principe du Bonus-Malus est très simple. L’assuré qui n’est pas responsable d’accident bénéficie à l’échéance de son contrat d’une réduction de sa cotisation : c’est le bonus. En revanche, l’automobiliste qui voit sa responsabilité partiellement ou totalement engagée dans un sinistre va payer son assurance plus cher, voire beaucoup plus cher : c’est le malus. Les règles qui régissent le Bonus-Malus sont fixées par arrêté ministériel et s’appliquent à tous les automobilistes sans exception.

Le calcul du Malus

Pour chaque accident dont la responsabilité vous incombe à 100%, votre cotisation augmentera de 25%. En revanche, pour chaque accident partiellement responsable, votre cotisation ne sera majorée que de 12,5%. Le malus maximum est de 350% (cotisation multipliée par 3,5). Si vous n’avez pas d’accidents à votre tort deux années consécutives, vous reviendrez au tarif de base avec un coefficient de 100 qui signifie que vous n’avez plus ni bonus, ni malus.

Le calcul du Bonus

Si vous ne déclarez pas d’accident partiellement ou totalement responsable durant la période de référence votre prime va diminuer de 5% par rapport à votre cotisation de l’année précédente. Si l’échéance annuelle de votre contrat est le 1er janvier 2002, la période de référence pour le calcul de votre « bonus » sera celle comprise entre le 1er novembre 2000 et le 31 octobre 2001. Le bonus maximum est de 50% et vous le conserverez après le premier accident responsable si vous étiez au bonus maximum depuis au moins trois ans.

Cas particuliers

Les professionnels de la route (V.R.P., représentants, professions libérales, livreurs etc…) qui utilisent leur voiture dans le cadre de leur profession et ont à cet effet souscrit un usage « Affaire-Tous déplacements » ou « Tournées » seront moins pénalisés que les autres usagers de la route avec à la clef, un bonus qui progressera plus vite et un malus qui de son côté s’aggravera moins vite.

Source : autojournal.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *