Cônes de signalisation : un dispositif indispensable de la sécurité routière

bmw x 1 2016

En matière de sécurité routière, les cônes de signalisation sont indispensables aussi bien pour la sécurité des travailleurs que celle des passagers. Efficacité garantie et message international, les cônes représentent le dispositif de sécurité temporaire le plus populaire au monde entier. Leur rôle est d’informer et de prévenir les usagers de la route d’obstacles temporaires perturbant l’utilisation des voies de circulation.

Comme tout dispositif de signalisation temporaire, le choix et l’installation des cônes de signalisation doivent être fait en fonction du type de la route, de sa fréquentation, de la visibilité (jour / nuit), et de la nature de l’obstacle ou des travaux. Le dispositif temporaire ne doit pas entrer en conflit avec la signalisation permanente.

Pour délimiter rapidement une zone de travaux, empêcher les piétons d’utiliser une partie de la chaussée ou du trottoir, informer les conducteurs de la présence d’un obstacle sur la voie en cas d’accidents routiers ou de sauvetage… Les cônes de signalisation de professionnel ont l’avantage d’être rapidement installés et sont détectés de loin pour éviter le danger.

L’efficacité des cones de balisage ne se limite pas au jour, puisqu’il existe bel et bien des cônes rétro réfléchissants qui répondent aux législations de la signalisation de nuit. En Europe, c’est la norme NF EN 13422 qui définit leur dimension, poids, résistance et visibilité. Des tests d’écrasement et de résistance aux chocs permettent de contrôler la qualité des produits en matière de résistance physique et de visibilité.

Utilisation des cones sur la route

Sur la route, les cones de signalisation sont utilisés seuls ou complétés par des balises de pré-signalisation comme dans le cas des autoroutes et des zones à vitesse élevée. Pour une utilisation optimale, les cones doivent être placés en diagonale avant la zone de danger. Ils tracent ainsi une trajectoire de contournement de l’obstacle à signaler tout en étant visibles dans l’axe de la route depuis toutes les voies de circulation.

Le cône le plus proche du milieu de la route doit marquer l’extrémité du danger. Dans le cas d’un chantier ou d’un obstacle long, il faut installer des cônes de signalisation dans l’axe médian de la chaussée, le long de l’obstacle. Sur une chaussée à double sens, les cones de signalisation doivent être installés 15 mètres avant la zone à éviter. Quand l’obstacle ou les travaux ont lieu sur une voie à chaussées séparées, il faut les placer 30 mètres avant l’obstacle.

Les cônes de chantier, aussi appelés plots de chantier, sont d’une hauteur comprise entre 50 cm et 1 m. Les plots de 1000 sont visibles d’une distance importante. Ils sont plutôt adaptés pour signaler des dangers permanents, par exemple pour des travaux de longue durée. Sur les autoroutes, la taille minimale des cônes ne doit pas être inférieure à 750.

Les plots de 500 sont à utiliser pour sécuriser les routes à vitesse faible. Facilement transportables, ils sont idéals pour les chantiers à durée courte. D’autres modèles plus petits de 25 à 30 centimètres sont utilisés dans un cadre privé, par exemple dans les parkings, les auto-écoles ou les salles de sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>